Publié par Gérard Glatt

cancale-port-pican.jpgA Cancale comme partout en France, l'été a cédé la place à l'automne. Et déjà, la rigueur se fait sentir. Ce mois de septembre, pourtant, jusqu'à ces derniers jours, était d'une belle douceur, et quand, vers dix heures du matin, je prenais le chemin de ronde qui mène à la Pointe du Grouin, d'où s'élanceront les bateaux engagés pour la Route du Rhum, dans un peu plus d'un mois maintenant, l'air tremblait soudain sous la chaleur presque brûlante, et les pins, comme les lavandes et les romarins, et ces autres plantes nombreuses que j'ignore, évaporaient, comme on sème, leurs essences sur la côte.

 

C'est vrai qu'il y a ici, entre Cancale et Saint-Malo, quelque chose de la Méditerranée. Cela peut paraître curieux pour certains, impensable pour d'autres, je suppose même que d'autres encore parleraient de blasphème. Mais qu'importe, pour moi, c'est ainsi que je la veux cette Côte d'Emeraude. Cette côte que pavoise souvent, plus au large, ce bleu profond qu'on dit aussi d'Azur.

 

Cela me rappelle d'ailleurs ce projet des années 1920 où de vaillants promoteurs tentaient de lancer " La Provence Cancalaise ". Dans le journal Ouest Eclair, daté du 19 août 1923, l'empreinte de ce vaste projet est encore lisible dans un bel encadré noir : " Ayez une villa dans la Provence Cancalaise - Situation magnifique. Site enchanteur. Climat Tempéré. "

 

Mais plus extatique encore est cette affiche aux couleurs surannées que présente le Musée de Cancale, juste en entrant, sur la gauche, après être passé à côté du doris, cette embarcation bien connue des terre-neuvas. Un tampon la date du 7 juillet 1923. Lisons un peu :

 

cancale-port-mer" La Provence Cancalaise - Grand lotissement (3.000.000 m2) : terrains à partir de 3 F le m2, situés entre Saint-Malo et le Mont Saint-Michel, donnant sur les plages de Port-Briac, Port-Mer, Le Verger et Duguesclin - Panorama splendide, rappelant celui de Sorrente (Italie). Un grand hôtel, un casino, un jeu de golf, une voie ferrée sont prévus. Un boulevard sillonnant la côte est en voie de construction. Grande Facilité de paiement. "

 

Etait-ce si ridicule ? Après tout, depuis 1898, ne pouvait-on effectivement se rendre de Saint-Malo au port de la Houle en tramway ? Etait-ce si vain de comparer cette portion de la Côte d'Emeraude à celle qui s'étend de part et d'autre de Sorrente ? Pas si sûr pour qui connaît l'une et l'autre. Pas si sûr...

 

Pourtant, un jour, tout a dû s'arrêter. Le boulevard n'est jamais arrivé à son terme. Et j'ai l'impression que le grand hôtel, non plus. Reste que ce mois de septembre, comme celui de l'année dernière, si mon souvenir est exact, et beaucoup d'autres certainement avant eux, n'a pas démérité : il nous a donné tout le bonheur du monde, ici, à Cancale, comme là-bas, peut-être, plus au sud.

 

Oui, un jour, tout s'est arrêté. J'aimerais savoir pourquoi. Je vais chercher.

Commenter cet article