L'homme à la rampe et Les trois amies - G. Glatt - droits réservés Fut un temps, qui n'est pas si éloigné après tout, dans les années 80, puis 90, et encore ensuite, je ne me promenais jamais sans mon appareil photo. Des photos, j'en ai fait beaucoup....

Orphée veillant sur mon dernier manuscrit Non, Orphée n'est pas aux Enfers... Ici, l'aimable, la douce quatre pattes, compagne de travail de Clarisse Enaudeau, mon éditrice aux Presses de la Cité, qui veille sur mon dernier manuscrit. Que dire de plus...

Malgré les intempéries, quelques belles dédicaces tout de même... C'était le 7 juin dernier, le temps était si peu clément avec les poètes que je me suis demandé à plusieurs reprises quelles pouvaient bien en être les raisons. Pluie, vent, froid, tout...

A l'occasion de cette nouvelle année 2015 que je souhaite à tous de réussite, de bonheur, et tranquille de santé, ces quelques images d'une autre Venise ... Piove e non s'ode voce. (P.P. Pasolini - Diario) Una pietra è tra di noi. (P.P. Pasolini - Haikai...

Il y a des choses, ainsi, qui ne s'expliquent pas... L'étrangeté de l'Univers, par exemple, connue de nous seulement lorsque nous ouvrons les yeux... Mais qu'en est-il lorsque nous fermons les paupières ? Hommage à Philae - © G.Glatt - 19-11-2014

L'ivresse du vent murmure la mort telle une absence d'avenir Seul son silence − espérant l'éternité du linceul − a les yeux clos que cimente la chassie Reflet (Guernesey, Saint-Peter Port, Hauteville House) © G.G.pour le texte et l'image.