Publié par Gérard Glatt

 
le-seul-visage-hg-a-gg
Le 21 avril 2011, je me suis offert cette image : " Le seul visage ", qui avait donné son titre à l'exposition qu'Agathe Gaillard avait réservé à l'oeuvre photographique d'Hervé Guibert, c'était en 1984, déjà plus de 28 années.


Depuis hier, ce visage, cette image soulignée d'un " Hervé Guibert " que j'imagine en lettres italiques, rapides et comme fuyantes, c'est continûment que je la vois lorsque, écrivant, je quitte un instant mon travail et lève la tête, à la recherche du mot qui m'échappe, ou de cette idée qui prend forme et s'achèvera d'elle-même, et qui, tout à l'heure ou peut-être demain, s'imposera à moi.

le-seul-visage-hg-b-gg
Il est là, ce visage, à peine visible, et c'est vers lui qu'immanquablement mon regard se dirige. Il est là, immobile, tourné vers moi, " enserré comme un joyau dans un tout petit créneau ". Aujourd'hui, étrangement indispensable.

(citation H. Guibert - Le seul visage)
 
Le 5 novembre 2012
     
A propos d'Hervé Guibert et d'Agathe Gaillard
 
Une première chronique a été publiée le 22 avril 2011.
 
  

Commenter cet article