Publié par Gérard Glatt

ton-aile.jpgA l'occasion de L'Impossible Photographie qui se tient au Musée Carnavalet jusqu'au 4 juillet 2010, on peut lire ou relire le superbe roman épistolaire : " Ton aile ", de Benoît Charuau, publié en 2006 aux Editions Beliki : correspondance entre un élève, Cédric, et son ancien professeur, Monsieur Lotse. Cédric est en préventive, à la Maison d'Arrêt de Fleury-Mérogis, quand il décide d'écrire à ce professeur, sous le charme duquel il était tombé quelques années auparavant. Mais la question n'est pas vraiment là, même si l'homosexualité sous-tend l'essentiel du texte. La question est dans cet univers carcéral que l'auteur, professeur de philosophie, nous donne à connaître, à vivre, à décortiquer par le menu, avec application et simplicité. Un univers qu'il connaît bien, c'est sans doute d'ailleurs ce qui, au fil de certaines pages, accroît notre malaise, parfois même notre désarroi, parce qu'il le fréquente lui-même, comme enseignant. Un univers, certainement, qui fait plus de mal que de bien. Parce que dirigé par des hommes. Mais comment faire autrement ? Cédric ne s'en remettra pas. Monsieur Lotse s'en remettra-t-il ? Douloureusement, on s'aperçoit très vite que rien n'a vraiment changé entre les prisons d'hier et celles de ce début de siècle. L'eau a coulé sous les ponts, mais elle a toujours le même goût.

Commenter cet article

Hugo 09/11/2013 20:31

Une suggestion de lecture : le dernier roman en date du même auteur : "La rédaction de Paul" aux éditions Le manuscrit. Un écrit subtile pour un sujet difficile : les crimes d'un enfant.
http://www.manuscrit.com/book.aspx?id=14762