Publié par Gérard Glatt

le-dernier-rayon-gg.jpgAu mois de mai 2013, j'étais à Cancale, j'ai reçu Romain Fricaud. Il était accompagné de Quentin Le Béchec. C'est en visitant Ulule, un service d'intermédiation, que j'ai été interpelé par leur projet : la réalisation d'un film moyen métrage dont le propos était de réunir trois amis à quelques semaines de la fin du Monde. Qu'allaient-ils pouvoir se dire ? Se rappeler les bons moments passés ensemble ? Paniquer ou attendre sagement leur dernière seconde ? Celle où " Le Dernier Rayon " était censé les réduire à rien, eux tout autant que le reste de l'humanité ?

J'avais lu une scène du Dernier Rayon... Je l'avais même relue plusieurs fois... Pour moi, alors que le sujet m'intéressait, dans cette scène, au niveau du dialogue essentiellement, tout ne coulait pas comme il aurait fallu. Que faire ? Le cinéma m'a toujours beaucoup intéressé. Lorsque j'écris, il est bien rare que mes relectures ne se fassent pas à haute voix. Un texte n'est bon, selon moi, que s'il chante parfaitement à l'oreille, et tant pis si, pour cela, je dois employer un mot plutôt qu'un autre, un mot dont le sens s'en trouvera peut-être légèrement décalé... J'ai donc proposé à Romain de parfaire, voire de réécrire le dialogue. Il a accepté, me confiant alors le scénario du Dernier Rayon. Je me suis mis à l'ouvrage sans tarder. Il m'a tout de même fallu deux mois pour parvenir à ce que je souhaitais, ne modifiant ou n'ajoutant au scénario proprement dit que très peu de scènes.

Selon ce que je crois, Romain a été satisfait de ce travail. Quant à moi, à présent, je n'attends plus qu'une chose, voir le film, tourné à Rennes, puis à Quiberon, qu'il a pu tirer de tout cela. Je veux dire qu'ils ont pu en tirer, lui et Quentin Le Béchec, puisqu'ils l'ont co-réalisé, comme Romain et moi l'avons co-écrit. Longue réussite à eux deux.

En attendant de voir " Le Dernier Rayon ", dont le montage est encore en cours, je vous invite vivement à visualiser sa bande-annonce qui a été mise en ligne avant-hier soir. J'espère qu'elle vous interpellera comme j'ai pu l'être en découvrant le scénario. Il suffit de cliquer sur l'un des liens de cet article.

Ce jour même, à cette heure.

Commenter cet article