Publié par Gérard Glatt

la-pissotiere-gg.jpgUn livre court, comme je les aime souvent. Un livre qui va droit au but. Comme si Warwick Collins, vu le monde tel qu'il est, n'avait pas de temps à perdre. En quatrième de couverture, voici ce qui nous est dit : " Ez, Reynolds et Jason, trois immigrants jamaïcains, sont hommes de ménage dans des Toilettes Messieurs. L'endroit est fréquenté essentiellement par des homosexuels qui en ont fait un lieu de rendez-vous très actif. La réputation de l'établissement public se dégrade de jour en jour." Alors arrive ce qui doit arriver : la municipalité décide de faire cesser cet état de fait et les charge tous les trois, Ez, Reynolds et Jason, de prendre toutes mesures nécessaires pour débarrasser l'endroit de ces indésirables... " Les conséquences en seront plutôt inattendues..." nous dit-on encore. Inattendues, oui, mais ô combien savoureuses.

 

Un bonheur de lecture, une magnifique leçon de tolérance. Une fable réjouissante, discrètement subversive, qui donne à réfléchir sur toutes les formes de racisme. Avec une traduction percutante de l'anglais de Robert Davreu.

Commenter cet article