Publié par Gérard Glatt

la-neige-eternelle-o-deck.jpg" Fred demanda au vieil homme s'il n'aimerait pas voir la neige éternelle. Antoine leva un poing au ciel. Il n'avait pas neigé sur le pays, une fois, trente ans auparavant. "

 

Fred a treize ans. Quand il arrive chez Antoine, son grand-père, une espèce de bourru qu'il n'a encore jamais vu et qui vit, tout là-bas, dans sa campagne du sud-ouest, c'est comme s'il débarquait en pleine jungle. A priori, l'un et l'autre ne sont guère faits pour s'entendre, et le plus méfiants des deux, en l'occurrence le gamin, toujours sur la défensive et souvent boudeur, est bien décidé à résister aux manigances supposées du vieux. Et puis, le temps passant, la confiance s'instaure. Et s'instaure bientôt l'amour entre un grand-père qui ne doit pas se laisser grignoter par un vilain cancer et son petit-fils qui fera tout pour cela.

 

Un roman où tout est presque attendu, voire espéré par le lecteur, et d'une extrême sensibilité. Un roman où il fait bon respirer, où l'air est pur et frais, et qui nous entraîne, sans résistance aucune, là où nous attend l'immaculé de la neige éternelle.

Commenter cet article