Publié par Gérard Glatt

son-velo-gg.jpgTous les matins, sur son vélo, elle dévalait la pente à toute allure. Et puis, un jour, on ne les a plus vus. Ni elle ni son vélo. Tous les deux, ils avaient quitté le pays. Finalement, on les a oubliés.

Ce jour même, à cette heure.

Commenter cet article