Publié par Gérard Glatt

Avoir-20-ans-dans-les-Aures.jpgJ'apprends avec stupéfaction que la direction du Cinéma Duguesclin, à Cancale, aurait refusé, de projeter le film en copie numérique restaurée du cinéaste René Vautier : Avoir 20 ans dans les Aurès, film polémique par excellence du début des années 70, où l'on retrouvait dans la distribution Alexandre Arcady, Hamid Djelloli, Jean Michel Ribes, Philippe Léotard et bien d'autres encore.

 

J'avoue qu'un tel refus - une telle sottise pour être plus exact -, m'a laissé bouche-bée, notamment quant à son inconséquence, le 7ième Art n'ayant pas été indifférent à cette œuvre bien au contraire, à l'époque de sa sortie, en 1972, le Festival de Cannes lui ayant même accordé le Prix de la critique, malgré la censure qui l'entourait alors, et d'irrespect vis à vis du maître lui-même dont la ville, depuis des années, ne peut que s'honorer de le compter parmi les siens.

 

Cinéaste breton, fermement engagé dans la défense d'idéaux de résistance, René Vautier, aujourd'hui souffrant, a toujours dérangé par la volonté inébranlable qui était la sienne de lutter contre les injustices. Ne serait-ce que pour cela - qui me paraît essentiel ! -, il me semble que la ville de Cancale se devrait de lui rendre l'hommage qui lui est dû, rattrapant ainsi, je le répète, une véritable maladresse.

 

Ce jour même, à cette heure.

 

 

PS : On me dit que le film aurait été programmé mais qu'en raison de l'état de santé de René Vautier qui n'aurait pu se rendre à la projection de son film, la séance prévue aurait été ajournée... A suivre, peut-être... (PS apporté le 13/09/2013).

Commenter cet article