Publié par Gérard Glatt

Le Patio Bleu... Denis Tillinac... Jean Markale... sans moi !Le Patio Bleu... Denis Tillinac... Jean Markale... sans moi !Le Patio Bleu... Denis Tillinac... Jean Markale... sans moi !

Le Patio Bleu... Denis Tillinac... Jean Markale... sans moi !

Denis Tillinac est mort le 26 septembre dernier, à l'âge de 73 ans. Ecrivain, éditeur, il dirigea les éditions de La Table Ronde de 1992 à 2007, et journaliste. Bien que natif de Corrèze - on se souviendra de son délicieux Spleen en Corrèze, tout d'abord publié chez Robert Laffont, puis retrouvé quelques années plus tard dans La Petite Vermillon, collection qu'il avait lui-même lancée, en 1992 - il avait grandi à Paris.

Enfant particulièrement turbulent, ses déboires scolaires étaient déjà nombreux lorsqu'il fut admis à Massillon, le collège où j'étais moi-même, de trois ans plus âgé que lui. L'objet de cette courte chronique n'est pas d'évoquer plus avant sa vie, si ce n'est peut-être ce qu'il en disait dans l'ouvrage de Jacky Ealet  : Jean Markale, La quête de l'Autre monde, publié aux éditions Les oiseaux de papier : " Je dois beaucoup à Monsieur Bertrand (nous l'appelions ainsi, c'était son vrai nom). J'avais été viré de sept établissements scolaires, de la pension, etc. Lorsque je me suis trouvé à l'école Massillon, il a pris en affection ce cancre agité, pas mauvais en français, dont la plupart des professeurs souhaitaient le renvoi. Moyennant mon redoublement, il a sauvé mon maintien dans l'école.(...) Les années sont passées. Je suis devenu écrivain. (...) Nous nous sommes retrouvés dans le cadre d'un salon. Les souvenirs de Massillon ont ressurgi. Nous avons renoué... " Moi aussi, élève de Monsieur Bertrand, un peu avant Denis Tillinac, j'ai retrouvé ce professeur à l'occasion du Salon du livre de Paris, il y a déjà de longues années. Il en était tout heureux. " Eh bien, j'aurai été à l'origine de deux écrivains: Denis et toi ! ", m'avait-il déclaré accompagnant son exclamation d'une bonne tape sur l' épaule.

Denis Tillinac allait sortir un nouveau roman Le Patio bleu aux Presses de la Cité, une maison que j'apprécie d'autant plus vivement qu'elle a publié mes cinq derniers romans. Le Patio bleu  est en librairie depuis le 5 novembre dernier. 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article