Publié par Gérard Glatt

Orphée veillant sur mon dernier manuscrit
Orphée veillant sur mon dernier manuscrit

Orphée veillant sur mon dernier manuscrit

Non, Orphée n'est pas aux Enfers... Ici, l'aimable, la douce quatre pattes, compagne de travail de Clarisse Enaudeau, mon éditrice aux Presses de la Cité, qui veille sur mon dernier manuscrit. Que dire de plus ? Rien. Même le titre en est encore habilement caché... A venir, donc, mais dans quelques mois. Alors patience, patience... et merci à toi Orphée de si bien prendre soin de moi. Oui, de moi, chère Clarisse...

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article