Publié par Gérard Glatt

Mai 68 - Loin du bruit et des fausses illusions...
Mai 68 - Loin du bruit et des fausses illusions...
Mai 68 - Loin du bruit et des fausses illusions...

Mai 68 - Loin du bruit et des fausses illusions...

En mai 68, je faisais mon service militaire. Affecté dans l’armée de l’air, à la BA 128 de Metz-Frescaty. Aujourd'hui, cette base aérienne n'existe plus. Pas un terrain vague, mais presque.

Mai 68 ? Ce fut pour moi comme une île lointaine, découverte un soir de pleine lune, place Saint-Michel. Les manifestants s’étaient retirés, pas les vapeurs des gaz lacrymogènes qui flottaient encore. Non plus dehors, sur la place. Mais à l’intérieur du café où j’étais entré en attendant le train qui me conduirait à La Norville, dans l'Essonne, où habitaient mes parents.

Que de larmes ce soir là, inexplicables tout d’abord. Expliquées ensuite, tandis que je buvais mon café. Non, comme il était 23 heures, c'était plutôt une verveine. Très vite, j'avais remarqué que je n’étais pas le seul à pleurer, et que tous, enfin les quelques clients, nous pleurions pour la même raison... Mai 68, en son début : un grand silence, et des larmes qui vous vrillaient les yeux...

Par la suite, chaque fin de semaine, le vendredi après-midi, j'embarquais dans un Noratlas avec quelques civils, direction Villacoublay où mon père venait me chercher en voiture. Le lundi matin, je faisais le même trajet, mais en sens inverse.

De retour de La Norville, mes copains me demandaient : " Alors, à Paris, comment ça se passe ? " Je n'en savais pas plus qu'eux. Seulement ce qu'à la télé les journalistes nous avaient raconté. Pour ne pas les décevoir, j'y allais malgré tout de mon compte-rendu. Avec mes mots à moi, c'était comme des nouvelles fraîches que je leur apportais de la capitale...

A ce moment, (quasi) unique rédacteur des articles du journal de la Base 128, La Gazette de Frescaty, chaque mois, en dernière page, je publiais une nouvelle policière sous le pseudonyme de Paulus Hearthling. Pour ce mois de mai 68, ma nouvelle s'intitulait : La petite fille au regard fauve...

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article