Publié par Gérard Glatt

Claude Darras, ici en pleine réflexion...

Claude Darras, ici en pleine réflexion...

Une vitrine sans égal : le théâtre de la montagne, théâtre jadis maudit, aujourd'hui sublimé. A voir à la Galerie Air de Paris, rue Louise Weiss (Paris 13), jusqu'au 22 juillet 2017. Seize cols, alpins ou autres, tous grimpés par les cyclistes du Tour de France, ce monde, dont les fauves ont été lâchés ce jour sur les routes, et dont les artistes Brochard et Darras ont décidé une fois pour toutes qu'il serait leur modèle. L'expression même, en ce qu'il a de merveilleux, d'obscène et d'obscur, d'une société qui tend à se déliter. Cette vitrine est en hommage à Yves Brochard, décédé il y a peu.

... et là, ne le dirait-on pas plongé en perplexité ?

... et là, ne le dirait-on pas plongé en perplexité ?

Commenter cet article