Publié par Gérard Glatt

Parce que les beaux jours reviendront, indifférents à nos querelles... Et qu'il serait grand temps que nous nous rendions compte de nos sottises... Hier, il y a longtemps, nous nous battions pour survivre. Nous avons réussi et, pourtant, nous continuons à nous battre. Est-ce donc que nous doutions tant de cette réussite et que nous ne parvenons toujours pas à y croire, qu'il nous faut à tout prix poursuivre ce mortel combat ? Combat contre nous-mêmes, jusqu'à notre extermination ? Malgré tout, j'espère... Suis-je assez sot, moi aussi ?

Les coquelicots, été 2016, à Rueil-Malmaison
Les coquelicots, été 2016, à Rueil-Malmaison
Les coquelicots, été 2016, à Rueil-Malmaison
Les coquelicots, été 2016, à Rueil-Malmaison
Les coquelicots, été 2016, à Rueil-Malmaison

Les coquelicots, été 2016, à Rueil-Malmaison

Commenter cet article

Thomas Chancel Christine 18/12/2016 19:35

Est-il si difficile de vivre heureux ?

Gérard Glatt 18/12/2016 22:51

Je suppose oui, et c'est désolant, sinon pourquoi cette actualité permanente ?